faire des choix au lieu de vivoter, image de portes
article

Faire des choix au lieu de vivoter

Suggestion n°1 pour aller vers le bonheur

Celui(Celle) qui ne tranche pas n’avance pas. Il(Elle) reste immobile, dans le doute, vit dans le regret. Il(Elle) laisse le temps filer. La vie est assez courte pour que nous nous demandions au moins une fois par décennies ce que nous voudrions avoir réalisé avant de quitter ce monde.

Celui(Celle) qui tranche se trompe parfois. Dans ces cas-là, il(elle) peut au moins se dire qu’il(elle) a tenté de se réaliser. Les hommes qui ont laissé une trace dans l’histoire sont tous allés là où ils n’avaient jamais été et ont commis des erreurs avant d’atteindre leurs objectifs.

Oser faire des choix hors de notre zone de confort permet :

  • de mieux nous connaître. En effet, en essayant de nouvelles expériences, nous découvrons ce que nous aimons ou n’aimons pas. Nous testons aussi nos limites du moment. Nous sommes surpris(es) positivement de notre capacité d’apprentissage, de nos aptitudes intellectuelles ou manuelles. En nous confrontant aux autres, nous estimons plus justement nos faiblesses et nos forces.
  • d’aller là où notre cœur nous appelle. Rien n’est plus important que de suivre l’élan qui nous pousse vers l’avant ou nous attire vers quelqu’un, quelque chose. La bonne direction est toujours celle de l’émotion première, celle des premières secondes quand l’idée surgit. Si cela fait waouh, allons y. Si cela fait bof, inutile de dépenser de l’énergie, du temps, de l’argent là dedans. Après cette réaction intuitive, nos croyance ou nos peurs (vous savez la petite voix) veulent nous décourager la plupart du temps.
    Au lieu d’écoute la petite voix, analysons comment nous allons nous y prendre pour lever les éventuels obstacles. Un peu de réflexion et d’organisation s’avèrent souvent utiles. Nous n’allons quand même pas aller au Canada sans une doudoune digne de ce nom.
  • de faire grandir notre estime de nous. Quand nous essayons du nouveau, tentons une nouvelle aventure, osons donner notre opinion… il y a toujours un moment où nous nous réjouissons d’y être aller, d’avoir réussi, de constater que le monde ne s’est pas effondré…

Allez, écouter votre cœur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *